Vélo Club Gleizé-Limas

Vélo Club Gleizé-Limas

Cyclosportives


Courir pour la paix 2011

Samedi 30 juillet, je me suis rendu à la cyclosportive Courir pour la paix organisée par le SCO Dijon à Chailly sur Armançon, charmante bourgade située près de la capitale de la moutarde.

Levé assez tôt pour arriver à l'heure, j'arriverai juste à temps pour m'inscrire sur le parcours de 70 kms présentant un petit dénivelé de 780 m relevé au GPS. Distance courte qui devait me permettre de tenter des attaques, chose qui ne m'était jamais réellement arrivé avant et que j'avais envie de faire.

 

Voici le profil de l'épreuve.

 

 

 

 

9h, le départ est donné. Notre peloton est composé d'une centaine de coureurs dont, à vue d'oeil, une bonne trentaine de "vrais" coursiers. Le départ se fait dans la cour d'un magnifique château et est donné par Bernard Hinault, parrain de l'épreuve. D'entrée, je me place dans les 10 premiers et le peloton part à une allure de 40 km/h environ, normal c'est descendant et le vent est favorable.

 

Au bout de 4 kms, nous arrivons à un rond point, je suis en 3ème position et la moto nous annonce un virage à droite. Nous tournons mais panique au bout de 500 m, plus personne derrière seulement la voiture ouvreuse qui fait 1/2 tour. Nous sommes 3 piègés. Demi tour rapide, il nous faut rattraper le peloton qui a pris une très grande avance. La course poursuite est lancée, j'ai dans un coin de la tête ma mésaventure à la roannaise de l'an dernier (départ raté !) et je me dis qu'il faut absolument revenir sur le peloton avant la 1ère bosse qui sera le lieu d'attaques. Nous sommes 3 mais seulement 2 à rouler. Nous mettrons 12 kms à rentrer en roulant à bloc sur le plat avec le collègue. Un vrai CLM !

 

Nous renterons sur le peloton au km 16 c'est à dire au pied de la 1ère bosse. Le temps de se refaire la cerise à l'abri pendant 2 kms, les 1ères attaques démarrent. Je ne suis pas la 1ère composée de 3 coureurs mais saute sur la 2nde, le collègue partant paraissant bon grimpeur. Nous rattrapons 2 des 3 échappées. Je bascule donc en haut de la 1ère bosse en 3ème position.

 

 

 

 

Dans cette bosse, j'ai préféré ne pas prendre trop de relais car je voulais un peu récupérer de notre CLM de 12 km à 180 puls de moyenne ! La descente est rapide mais dangereuse. S'en suivent 10 kms de plat où nous coopérons très bien avec mon camarade d'échappée Pierre. Nous verrons tout de même revenir un groupe de 4 dans cette portion de plat. A leur retour, la coopération est nulle, j'effectue 80 % des relais car je me dis qu'il faut garder l'écart sur le peloton. J'ai du mal à comprendre l'attitude de certains routiers...

 

Au km 36, nous allons devoir passer un raidillon avec une pente à 18% sur 200m. J'ai discuté avec Pierre et nous pensons remettre une couche. Pierre démarre très tôt, je mets quelques dizaines de mètres à revenir mais c'est bon. Nous basculons à deux et au sommet je prends un relais appuyé sur 5 kms pour creuser l'écart. Ensuite nous coopérons bien comme avant. Mais nous voyons tout de même revenir 2 coureurs que nous avions lâché avant : celui avec qui j'ai effectué le CLM pour revenri sur le peloton au début du parcours et un coureur du SCO Dijon aux mollets très affûtés qui n'a pas pris un seul relais lorsqu'on roulait ensemble. A surveiller me dis-je ...!

C'est alors que nous apercevons le 1er de la course au loin... La voiture ouvreuse nous l'annonce à moins de 1 minute.

 

 

Au km 55, avant dernière difficulté, Pierre attaque d'entrée. Je prends sa roue dans cette bosse de 3 kms et nous faisons un nouvel écart. Nous avons en point de mire l'homme de tête que nous rattraperons en haut de la bosse. Asphyxié, il prend diffcilement nos roues. Nous faisons la descente à fond et entamons ensuite la dernière côte située 10 kms avant l'arrivée. 10 kms...c'est rien, je me dis qu'il faut que j'attaque dès le début de la bosse. J'y vais au train au début, ce qui fait sauter l'ancien échappé, Pierre avec qui on a fait beaucoup de kms me suit mais me dit qu'il a des débuts de crampes. Il est honnête, cela se sent...mais parvient à me suivre malgré quelques accélérations ...pas très franches car moi aussi je suis entamé physiquement. Je n'ai pas roulé plus de 6 kms à l'abri dans le peloton !

 

Arrivé en haut de la côte, nous sommes sur une crête exposée au vent de côté. C'est moi qui roule, le collègue est dans ma roue incapable de relayer. Je regarde mon compteur 65 kms...67 kms....

 

Les 3 derniers kms sont en descente à 4% avec vent de face. Il faut toujours pédaler, je mets tout à droite et advienne que pourra. A 500 m de l'arrivée dans le village, nous sommes sur du plat. Je n'ai jamais sprinté de ma vie; je décide de faire le final comme en VTT, c'est à dire à bloc assis. Pierre est dans ma roue mais ne parvient pas à me déborder. Je passe donc la ligne en 1ère position ! Le collègue est dans le même temps derrière et le 3ème à 1minute 51. C'est la personne avec qui j'avais dû revenir sur le peloton en début de parcours, spécialiste de CLM qui emmenait des braquets impressionnants sur le plat.

 

Nous bouclons le parcours en 2h10 à une moyenne de 32.5 km/h.

Très content, c'est ma 1ère victoire depuis que je fais du vélo dans des conditions bizarres pour une cyclo puisque je n'ai quasiment pas roulé en peloton de la course.

Relevés :

F moyenne 164

F maximale 182

 

La cérémonie des podiums est effectuée dans la cour d'un château hôtel/golf 4 étoiles avec petits fours et pétillants...de Bourgogne. Le président FFC de Bourgogne est présent et c'est Mr Bernard Hinault qui nous remet la coupe. Ce mec est impressionnant mais terriblement sympathique !

 

 

 

Bon dimanche à tous.

 

Jérôme


31/07/2011
8 Poster un commentaire

Résultat Cyclosportive du Tour de l'Ain 14 Aout 2010

Mon ancien collègue Eric Reignier étant de passage à la maison toute la semaine pour participer à l'ensemble des 4 étapes cyclosportives du tour de l'Ain, c'est avec plaisir que je me suis inscrit sur l'étape reine de cette épreuve, Culoz- Belley sur 128 km avec la très difficile ascension du Col du Grand colombier.



L'objectif établi avant de prendre le départ, est de réaliser une moyenne de 28 km/h sur ce parcours montagneux qui en plus du col du grand colombier (Hors Catégorie), comprend la côte de Peyzieu (3eme categorie) et celle de Champagne en valromey (2eme catégorie).
Avec Eric, nous espérons pouvoir suivre le premier groupe jusqu'au pied du premier grimpeur (km 26) et ensuite gérer notre effort pour finir dans nos temps.



Nous sommes 310 inscrits sur cette étape, sachant qu'il reste en lice 94 des 130 inscrits sur l'ensemble des 4 étapes.
Au départ, Eric occupe une très honorable 46eme place au général et la 9eme place de sa catégorie!!



Au départ, le ciel est couvert et il fait 15°, avec très peu de vent. Sur le côté les falaises du grand Colombier en imposent par leur hauteur, mais ce n'est qu'après 70 km que nous aborderons cette difficulté.

Garés à 1 km du lieu de départ, nous rejoignons directement le sas et les 2 km de départ fictif nous servirons d'échauffement!

Passage au kilomètre 0, la course est lancée! En effet, compte tenu du plateau, cette cyclosportive s'apparente plus à une course qu'à une cyclosportive type où une vingtaine de coureurs sont au dessus du lot , et les autres font avec leur moyen. En effet, parmi les inscrits figurent des coureurs pro et  des coureurs élites.

Les 10 premiers kilomètres se font sur une route plate, large et sans obstacle ce qui nous permet de rouler à près de 50 km/h pratiquement tout le temps. Avec Eric nous essayons de remonter sur les cotes pour rester dans la première moitié du peloton.


Les premiers coups de cul arrivent après une dizaine de kilomètres et les routes deviennent de plus en plus étroites et sinueuses. Conséquences, le paquet s'étire et de petites cassures voient le jour. L'enchainement de ces 3 ou  4 talus rapprochés fera céder quelques coureurs moins bien préparés ou qui cherchent tout simplement à gérer leur effort compte tenu de la difficulté de l'étape.


Le premier objectif que nous nous étions fixés est atteint. Nous arrivons avec le premier groupe au pied de la première cote à une tres bonne moyenne puisqu'à mon compteur j'ai un peu plus de 41 km/h.


Dès les premiers mètres de montée (1.8km à 5%) un groupe d'une vingtaine de coureurs part devant puis derrière de petites grappes de coureurs se forment. Eric, avec la fatigue des 3 étapes précédentes gère son effort et je mets à ses côtés pour finir l'ascension. En haut, nous sommes dans le troisième paquet à seulement quelques secondes du second groupe. Mais dans la descente avec l'aspiration nous perdons du temps sur le peloton car nous ne sommes que 6/7 dans alors que devant il sont plus d'une centaine.
En bas de la courte descente nous ne sommes qu'à 50 mètres mais pas moyen de boucher le trou malgré des relais appuyés. Après 5 minutes nous coupons l'effort de peur de nous épuiser. Un peu plus loin dans une ligne droite nous voyons que le paquet a ralenti pour se ravitailler. On se remet donc à l'oeuvre et nous rentrons après tout de même une dizaine de minutes d'effort au total.


Nous resterons ensuite bien au chaud jusqu'au pied de la 2eme difficulté du jour dont le pied se situe au km 62, la cote de champagne en Valromey: 4.7 km de montée à 6.2% de moyenne. Le rythme reste toujours important car la moyenne est encore de 38.5 km/h à ce moment de la course, mais 30 km de montée se profilent....


Eric sent que la fatigue le gagne et décide de monter en gérant son effort la côte. Pour ma part je ne l'ai pas vu ralentir et en me retournant après 500 mètres de montée, je me rends compte qu'il a perdu une cinquantaine de mètres sur l'arrière du groupe, je décide alors de ralentir et de l'attendre afin de faire l'ascension ensemble et de faire un tempo. Finalement un 3eme coureur nous reprend et nous faisons l'ascension à 3 entre 15 et 17 km/h.
Au sommet on coupe l'allure et on en profite pour se ravitailler car il n'y a plus espoir de revoir le groupe de devant. Particularité de cette côte, il n'y a pas de descente mais juste un replat de 2/3 km.

Le ravitaillement n'est plus qu'à 4 km, mais la route ne cesse de monter dans des pentes oscillant entre 4 et 6%. Avant le départ nous avions prévus de nous y arrêter pour refaire le plein et aborder au mieux l'ascension du Colombier.

Après 2'30 d'arrêt, nous repartons et 3 km plus loin nous prenons une route sur la droite. 100 mètres après avoir tournés, nous apercevons un panneau, sommet à 12.8 km. Nous sommes à 600 mètres d'altitude et le sommet et à 1500 mètres, ce qui représente une pente moyenne d'un peu plus de 7% d'où le classement de ce col en hors catégorie.

Les 2 premiers kilomètres sont "roulants" à 5/6%. Eric a repris son rythme de croisière, pour ma part, je prends une allure un peu plus élevée pour tenter de faire une bonne ascension.
Mais à la sortie d'un petit hameau, à l'entrée dans la foret de sapins se dressent un véritable mur avec de longs bouts droits entrecoupés de rares lacets. La pente est supérieure à 10% et la vitesse au compteur reste bloquée aux alentours des 9 km/h. Cette première rampe dure environ 3 km et c'est avec un grand bonheur que l'on atteint un replat de 2 km à 2%. La fatigue se fait sentir (nuit de 4H30) et pourtant le plus dur reste à faire....

Après ce replat qui parait bien trop court, on se retrouve à nouveau dans des rampes supérieures à 10% avec des passages proches de 20%. Les jambes font vraiment mal le compteur indique 8.5 km/h la plupart du temps. A cet instant je me fais la promesse que mon prochain pédalier sera un compact car un coureur me dépasse en montant assis sur son petit plateau de 34 dents. J'ai une pensée pour Eric qui avec ses près de 500km accumulés les 3 jours précédents doit vraiment être dans le dur.


A un peu plus de 3 km du sommet un nouveau replat de 200/300 mètres permet de boire et de manger un morceau mais en levant la tête, on aperçoit le sommet qui parait encore bien haut alors qu'il ne nous reste plus que 3 km à monter.
Une fois encore, ces 3 derniers kilomètres sont à plus de 10 % de moyenne avec des rampes à 15%. Les muscles commencent à se durcir et les crampes ne sont pas loin. Le 39*25 n'est vraiment pas le braquet adapté à ce type de col!

Peu après le panneau annonçant le dernier km, un dernier lacet nous amène sur la dernière ligne droite où la pente parait plus raide que jamais! Je jette un oeil en contrebas où j'aperçois Eric qui réussit à bien gérer sa montée.
Cette dernière portion parait interminable, je tombe à 7 km/h et à un peu moins de 500 mètres de la ligne, un spectateur à la gentillesse de me pousser sur une bonne trentaine de mètres ce qui me permet de remonter à 16 km/H, pas pour longtemps! La foule est nombreuse à l'approche du sommet et les encouragements permettent de hausser un peu le rythme. Un dernier virage et le sommet est en vue à 30 mètres. C'est le soulagement!
J'aurais mis une heure pile poile pour faire les 13 km de montée soit un peu moins bien que les 14 km/h de moyenne que je m'étais fixé.

Au sommet l'air est frais et malgré des nuages menaçants il ne pleut pas et il fait 13°. Même en manche courte, je ne ressentirais que le froid lors des 2/3 premiers kilomètres de descente. Descente que l'on sait vertigineuse avec de nombreuses portions à plus de 10 % et notamment 1 km à 14% tout au long des 18 km de descente.
De +, à 6 km du bas de la descente, il y a de nombreux virages serrés à flanc de collines avec des précipices importants: Pas le droit à l'erreur!!
Je me ferai dépasser par 5 coureurs dans la descente mais je ne voulais en aucun cas prendre de gros risques. Malgré tout j'ai atteint 76 km/h, rien à côté des 85 km/h pris par certains coureurs!!

A la sortie de Culoz, se dresse le panneau arrivée à 20 km. Je suis seul à environ 200 mètres d'un autre coureur alors que le quatuor qui m'a doublé dans la descente est à environ 300 mètres devant. Je prends alors mon rythme de croisière à environ 37 km/h, quand un coureur revient derrière moi au bout de 3/4km et me dit de m'accrocher.La vitesse est alors de 43 km/H et au bout de 2km, nous parvenons à rentrer sur les 5 hommes de devant. Nous sommes alors 7 puis bientot 6 car le coureur qui m'a ramené ne coupera pas son effort dans les nombreux faux plat de cette fin de parcours.

Dans le groupe nous ne sommes que 3 à tourner, et les derniers kilometres paraissent interminables car parsemés de bosses avec de 50 à 100 mètres de dénivelé. Malgré tout l'arrivée se profile , en légère montée. Le panneau "ARRIVEE 250m" en vue donne enfin le sentiment du devoir accompli. Dans le groupe un sprint pour l'honneur et lancé, je terminerai 4eme.


Et à peine plus de 5 min après moi, c'est Eric qui en  termine dans un petit groupe de 10 coureurs après avoir effectuée l'ascension du colombier en 1H03.


Au final, je prends la 142ème place en 4H28 et Eric la 157eme place en 4H33 sur 248 classés.
Sur l'ensemble des 4 étapes, ils ne sont que 73 sur les 130 inscrits à avoir bouclé le parcours. Eric termine 48eme en 17H07, finissant à 1H48 du premier (le 2eme étant un pro de chez Cofidis!)


Il ne nous restait plus qu'à retourner sur le lieu de départ (encore 20 km de vélo en plus) pour récupérer la voiture et revenir à Belley pour prendre un repas bien mériter avant de cotoyer les pro qui venaient à leur tour d'en terminer.

Eric a déjà pris RDV pour l'an prochain quant à moi, je n'exclue pas de participer à 2 étapes. Mais cela me parait difficile de pouvoir enchainer 4 jours consécutifs à plus de 120 km.
Il faudra demander la recette en roulant avec Nicolas Bougrelle :-)


15/08/2010
8 Poster un commentaire

Résultats Cyclosportive Les Copains 2010

Comme chaque année depuis maintenant 4 ans, le Vélo club s'est déplacé en nombre pour la 23eme édition de la cyclosportive Les Copains à Ambert (63).

 

Nous étions pas moins de 6 cette année (René, Laurent C. , Georges , Daniel , Pierrot et Julien) tous inscrits sur le 85 km avec pour ambition de réaliser un aussi bon temps qu'en 2009, le circuit étant identique!

Nous aurions encore pu etre plus nombreux si 2 forfaits "de dernière minute" n'avaient empeche Jerome et Thomas de se joindre à nous.

Le tracé n'est certes pas très compliqué, mais il faut quand même avaler 85km et 1300 mètres de dénivelé. Si seulement 3 côtes sont répertoriées (7 km à 3% , 5km à 4% et surtout 3km à 7%), le parcours est semé de petits "coups de culs" qui demandent beaucoup d'énergie au fur et à mesure que les kilomètres s'accumulent, notamment entre le  20eme et 50eme km presque tout le temps en faux plat montant.


Apres une nuit tres agitée qui a laissé pas mal de terre, de graviers et de sable sur la route, cette pluie aura au moins eu le merite d'abaisser les temperatures qui culminaient à 35° depuis maintenant 4 jours.
Au départ, le ciel est couvert et il fait 17° à 8H.


Pas moins de 2100 concurrents s'élancent sur l'ensemble des 3 parcours. D'abord les 158 et 123 klm, puis 5 minutes plus tard le 85km qui nous concernait tous ainsi qu'un peu plus de 300 autres concurrents!!

Contrairement à l'année dernière, tous les membres du club sont placés dans les 50 premiers au départ ce qui nous évitera une chasse de plusieurs kilometres comme en 2009 qui avait fait laisser pas mal de force dès le début.

Si Georges et Laurent ont décidé de partir à leur rythme, Apres 1 km, René Pierrot et Julien sont dans le premier groupe tandis que Daniel "a fait le départ" et se retrouve détaché avec une centaine de metres sur le premier peloton.

Un regroupement a lieu apres 3/4km et c'est un paquet d'une cinquantaine de coureurs qui se retrouvent à l'avant. Après 10km, la moyenne est de près de 37km/h, et vu que l'écart est fait avec les poursuivants, l'allure ralentit quelque peu.


Ce sont d'abord 2 hommes qui vont sortir. Le peloton ne réagit pas. Un troisieme part, toujours pas de réaction. C'est alors le moment que choisit Julien pour sortir, Pierrot  s'occupant de gérer l'allure.

Rapidement, 2 autres coureurs sortent aussi et le groupe de 3 ainsi formé va pouvoir prendre  des relais. Les 2 premiers fuyards seront revu au 20eme km, et c'est donc un groupe de 3 qui se présentre en tête au pied de la première bosse parmi lequel figure Julien.


L'écart avec le peloton est supérieur à 30" au pied de cette montée. Rapidement à l'avant, le groupe de 3 explose, chacun montant à son rythme, Julien se retrouvant en seconde position avec l'homme de tête en ligne de mire.

Après 4km de montée, Julien voit revenir à son niveau 2 coureurs qui montent nettement plus vite que lui. Il ne pourra pas s'accrocher. Derrière , Pierrot René et Daniel montent à leur main.

A 2km du sommet Julien est repris par la tête du peloton. Il réussira à s'accrocher. La vitesse dans l'ascension est de 25 km/h dans des passages entre 3 et 5%!!

Au sommet (km 26) , Julien est dans un groupe de 18, en chasse derrière le trio de tête qui a déjà creusé un bel écart.

Au kilometre 30, les 3 de devant ont 2'30" d'avance, puis à mi-course l'écart est de 4'.
Un peu plus loin derrière, Pierrot Daniel et René, mènent une lutte acharnée pour finir devant l'autre, Pierrot ayant avalé un insecte dès le départ et qui plus est , il roule sur son VTT!


 Au final après 85km, les classements sont les suivants:


 Nom          Prenom        Clt Scratch   Clt Caté  Temps        Evol. / 2009  Moy

 TEZE          Julien                 13              5         2H29'37"    -  14'55"      34.1
ROGNARD   René                   58             7         2H50'46"    -  14'08"      29.9
VAPILLON   Daniel                 84             19       2H58'39"    +  8'32"       28.5
GONON       Pierre                 87             10       3H00'26"     + 7'54"       28.3
CORBRAT   Laurent              110            14       3H07'40"         ---           27.2
GIROUD     Georges             185             42      3H34'23"     +2'53"        23.8

 
 On constate une belle prestation d'ensemble pour le Velo Club qui a mis 4 de ses 6 participants dans le top 100 sur 289 classés!!!

 
Laurent pour une première s'est tres bien défendu et avec un peu plus d'entrainement devrait accroché le top 100 l'année prochaine.
Quant à georges, il est celui qui a fait un temps équivalent à 2009 ce qui montre sa motivation à rester en forme. Ce n'est pas encore le moment d'apporter le vélo chez Emmaüs!!!

 Tous les classements sur :

 //www.chronorvc.com/resultats/copains/2010/livradoise/scratch/scratch.htm


 Merci pour la bonne ambiance générale de cette cyclosportive ainsi qu'une excellente organisation qui nous a permis d'avoir une route fermée sur l'ensemble du petit parcours.

 Rendez vous à l'année prochaine, je l'espère encore plus nombreux!!


Profil du parcours :
 

 


 




06/07/2010
4 Poster un commentaire

scott 1000 bosses 2010 : résultats

Salut à tous,

avec Daniel, nous avons participé à la scott 1000 bosses. Présents sur le 85 kms, le parcours comportait 1800 mètres  de dénivelé dont 5 difficultés pour un total de 37 km d'ascension. Au programme le col de la Croix du Ban, le col de la Luère,  le col des Brosses,  le col de la Croix de Pars.

 

Le circuit se divise grosso modo en 3 parties : une première ascension pour faire le tri puis une bonne montée de 12 kms. Après une bonne descente, la troisième partie du parcours, une ascension de 11 kms. La fin du parcours se termine par une descente de quelques kms et une montée raide de 3 kms avant de replonger sur l'arrivée à Grézieux la Varenne.

 

Nous prenons place avec Daniel vers 9 h sur la ligne de départ. Pour moi, c'est un baptême ! première cyclo ! Il y a beaucoup de monde, nous sommes plus de 450 partants (il n'y aura que 419 classés) sur le 85 kms chronométré, plus autant voire plus en mode rando.

 

Avant le départ, nous croisons Laurent C, Pierrot et Thomas en VTT.

 

Le départ est rapide, on remonte vite les coureurs pour essayer de prendre des bonnes roues. Je suis Daniel mais me fais rapidement piéger et dois attendre la 1ère ascension pour le rejoindre. Arrivés en haut de ce col, descente avant le 1er gros enchaînement de cols. Je suis toujours Daniel qui prendra rapidement la roue d'un gars de Bretagne et partira devant. Perso, je monte à mon rythme mais me retrouve seul. Au bout d'un moment je comprends qu'il me faut trouver un groupe pour mieux rouler. Daniel roule toujours avec le gars de Bretagne. Je rejoindrai finalement un groupe dans la 1ère grosse descente et ne le perdrai plus jusqu'à l'arrivée.

 

Je retrouverai daniel avec ce groupe dans la 2ème grosse ascension du parcours de 11 kms à l'approche du sommet. je laisse le soin à Daniel de vous donner le nom des cols, je les mélange tous !

 

Daniel fait la descente en tête, nous sommes à 20-25 kms de l'arrivée, je me bats pour les suivre en descente (73 km/h pour Daniel). dans la dernière bosse, Daniel paiera de ses efforts de la veille (coucher trop tôt...), à une dizaine de kms de l'arrivée. je finirai pour ma part avec 3 gars qui faisaient partie du groupe rejoint dans la 1ère descente.

 

Au final, Daniel effectuera les 85 kms en 2h58, ce qui le place en 169ème position et 56ème de sa catégorie. Je termine pour ma part en 2h55, 154ème position et 48ème de ma catégorie. Il y eu 419 classés. On n'est pas si mal que cela ! (moyenne proche de 28 km/h)

 

Les classements : //www.sportcommunication.info/CHRONO/scott1000bosses/scratch.php?annee=2010&idparcours=2

 

 

A la fin du parcours, nous retrouverons Laurent et son collègue pour prendre un bon repas.

 

Nous avons trouvé avec Daniel cette épreuve très sympa, très bien organisé. Pas de réel peloton car beaucoup de dénivelé, quel plaisir de grimper!!!! Ambiance proche du VTT j'ai trouvé, pas de snobisme  ; on a bien discuté avec nos collègues de route à la fin à la course autour d'un verre...de coca.

 

Plus personnellment, je remercie Daniel pour ses conseils avant et pendant la course. S'il n'avait pas été là, j'aurai sûrement lâché dans les descentes.

 

Je laisse le soin à Laurent de décrire le parcours VTT de 45 kms bien technique et apparemment plaisant.

 

 

 

 

 

Bonne semaine à tous.

 

Vive le sport et vive le vélo.

 

Jérôme


26/04/2010
4 Poster un commentaire

La Bisou 2010

Etant donné le beau ciel bleu annoncé pour ce dimanche, Thierry et julien se sont rendus à Peronnas pour participer à la 8eme édition de la cyclosportive La Bisou.

Cette épreuve est en plein essor car en 2008, s'il y avait 420 classés sur le 135 km, cette année nous étions près de 600 classés (et davantage d'inscrits...)



Météo : ciel bleu, 7°, vent faible à modéré au départ puis modéré à fort à l'arrivée.


Première mauvaise nouvelle au départ pour thierry et moi même, le paquet dans le sas de départ est conséquen. Nous présentant à 15 minutes du départ dans le sas,nous nous retrouvons au delà de la 400eme place...


09H00, le départ est donné, pour thierry et moi la ligne ne sera franchie que pres de 2 minutes plus tard!


S'est alors imposé un départ tres tonique (que nos jambes n'ont guère appréciées apres notre "long" échauffement de 4 km pour voir si la mécanique etait au point) et ce n'est qu'apres une longue traversée de la ville au départ (nombreux coups de freins et nombreuses relances en prime) que nous parvenons à rentrer sur le premier peloton après une bonne quinzaine de km.


Comme chaque année, la première grosse sélection dans le peloton va se faire dans la côte de treffort  après 30 km. Malheureusement, nous sommes loin dans le paquet car si nous avons pu rentrer apres une longue poursuite , il etait apres presque impossible de remonter dans le groupe encore conséquent de pres de 250 cyclo.

 Thierry se retrouvera alors dans le second groupe et pour julien, ce sera le 3eme groupe. Dès lors les 2 membres du club parviendront à se maintenir au sein de leur groupe et rallieront l'arrivée non sans mal, car les crampes ont fait leur apparition assez tot en course et qui plus est, les 20 derniers km de plaine offrait un fort vent désagréable et défavorable qui a ralenti notre progression, ces 20 derniers kilometres s'étant effectués à 30 km/h de moyenne à peine....

Malgré tout au final, nous retrouvons les 2 coureurs du club dans le premier cinquième du classement, dans cette épreuve où nous notons la présence de nombreux coursiers présents chaque week end, ainsi que la présence de coureurs professionnels dans le paquet ( Maxime BOUET, Patrice HALGAND et Chrisptohe AURIOL).
Maxime BOUET qui a fait l'épreuve en dedans (bien evidemment) nous précisant même qu'il allait rentré chez lui en vélo soit encore 100km supplémentaire... NO COMMENT lol!!!



Classement complet: www.labisou.com


62 eme     Thierry Lemoine  3 : 54 .27 (temps officiel; temps effectif 3 : 52)
134 eme   Julien Tézé  4 : 02 . 17 (temps officiel; temps effectif 4: 00)

11/04/2010
7 Poster un commentaire

LES COPAINS

Le Dimanche 04 Juillet 2010 aura lieu la cyclosportive "LES COPAINS".
Trois parcours chronométrés au choix :
158,123 et 85 km.
En plus du 85 km, cette année le 123 km se fera également en formule randonnée.
Il serait bien que l'on prenne rapidement les engagements afin d'avoir un bon dossard.

Pour tout renseignement complémentaire consulter le site
cyclolescopains.fr/

15/01/2010
2 Poster un commentaire

RESULTATS DES COPAINS

DIMANCHE 05 JUILLET 2009

 

Au départ la météo était de la partie.

Sur la Forézienne (123km) Thierry Lemoine s'élance pratiquement 10mn après les premiers.
Il effectuera une belle remontée et bouclera (sous la pluie en fin de parcours) les 123km en 4h04'23''.


20
1001
LEMOINE THIERRY
D
04:04:23:4
Or
7


 

 

Sur la Livradoise (83km) Julien TEZE,Thomas Ballat,Pierre Gonon,Daniel Vapillon,Gilles Bettiol,Georges Giroud et René Rognard s'élancent sans trop perdre de temps.

 


Julien,Thomas,Daniel et Pierre après une grosse partie de manivelle rejoigne le peloton de tête,ils resteront ensemble jusqu'au premier col.
Ils auront la chance de terminer le parcours sous le soleil.

 

 

Gilles prend également un bon départ,moi je me retrouve enfermé au départ et fait un gros effort pour essayer de revenir sur la tête,mais en vain car j'éprouve le besoin de trouver mon second souffle.

Georges ne s'affole pas et fait sa course à son rythme prenant même le temps de répondre au téléphone,ce qui à fait sourire Christine et Anne-lise qui était à Chambon sur Dolore pour nous encourager et prendre des photos (merci à elles).

 


Gilles,Georges et René termineront la course sous une pluie battante.
On se retrouvera tous pour manger ensemble.

 

7
2415
BALLAT THOMAS
D
02:34:05:3
Or
3

23
2240
TEZE JULIEN
C
02:44:32:4
Argent
7

32
2408
VAPILLON DANIEL
F
02:50:07:9
Or
8

36
2411
GONON PIERRE
D
02:52:32:2
Argent
9

61
2409
ROGNARD RENE
G
03:04:54:8
Or
4

81
2410
BETTIOL GILLES
F
03:14:02:8
Argent
15

136
2412
GIROUD GEORGES
H
03:31:30:9
Argent
20


Excellent résultats des 8 représentants du vélo club.
Les parcours étaient magnifiques,la sécurité exemplaire,aucun véhicule à contre sens.
Grand coup de chapeau aux organisateurs.
A noter qu'il y a 256 classés sur le 85 km et 811 classés sur le 123 km (ainsi que 712 classés sur le 158 km)

RDV le 4 juillet 2010 pour la prochaine édition.
René



07/07/2009
3 Poster un commentaire